Posts tagged "creolization"
Qu’est-ce qu’une poétique de la relation ? […] C’est d’abord une fois que les mutations, de partage, d’échange, de mélange, se sont opérées dans les imaginaires, la volonté de ne jamais revenir en arrière, par paresse ou par peur de l’imprévu. C’est la détermination à trouver d’autres solutions, débridées s’il le faut, inattendues souvent, quand les cadres ou les carcans des modèles anciens auront continué à vouloir s’imposer fixement et de manière stérile.
Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau, L’intraitable beauté du monde, 2009
mais il ne faut pas refuser de laisser vivre et courir. La poétique de la relation est imprévisible et imprédictible. Elle intègre aussi bien les traditions les plus reculées dans le passé même le plus lointain, qui peuvent soudain se raviver, et les technologies les plus audacieuses dans l’avenir, qui peut à peu, peuvent régresser jusqu’à la condition de reliques muettes. Considérons bien et avec la même attention une mégapole insensée aspirant tout l’air autour d’elle, et une ile pas plus haute que les eaux verdâtres alentour, apparemment éteinte dans une mer oubliée.
Edouard Glissant & Patrick Chamoiseau, L’intraitable beauté du monde, 2009.
la trace est ce qui est resté dans la tête, dans le corps après la Traite sur les Eaux Immenses […] la trace court entre les bois de la mémoire et les boucans du pays nouveau […] la pensée de la trace est à vif, […] la musique est une trace qui se dépasse, le jazz, la biguine, le reggae, la salsa…
Edouard Glissant, Tout-Monde (1993), Paris, Gallimard, p. 280.
research stream for a project by nicolas nova (the near future laboratory / HEAD-Genève) about the hybridization of reggae-dub with digital culture (glitch, 8bits, video-game aesthetic).

probably a book, probably not.


in English et en français, selon.

twitter.com/nicolasnova

view archive